Aujourd’hui je veux vous parler d’une nourriture que dis-je, d’un vrai délice qui a rendu mon enfance en Côte d’Ivoire encore plus meilleure. Je me rappelle que mes frères et moi luttions le récipient dans lequel on nous servait. Il s’agit de la galette jaune avec vermicelle.

Les beignets sont de forme allongée et la couleur jaune est due à l’utilisation d’un colorant alimentaire. Que ce soit pour le petit déjeuner ou le goûter, les galettes sont toujours les bienvenues.

Les vendeuses devant les écoles primaires ou dans les rues des différents quartiers faisaient une entaille le long du beignet et le fourrait de spaghetti à la sauce tomate et aux petits oignons. Un régal !
Hummh la gourmandise quand tu nous tient ! Lol !

Aujourd’hui, peut être à cause de la chereté de la vie, les galettes qui étaient de formes allongées, sont maintenant de petites formes rondes. N’empêche que le goût reste pareil. Chaque commune a sa vendeuse attitrée, celle chez qui tout le monde en achète à cause du goût de son vermicelle.

Lire aussi: LES IVOIRIENS ET LES DELICIEUX PLATS DE PLACALI

J’en ai mangé chez différentes femmes, oui mais une seule m’a marqué jusqu’à aujourd’hui. Je travaillais à Cocody lorsque je l’ai connu, mais il m’arrive de quitter Angré pour aller en acheter encore.

LES GALETTES JAUNES DE LA VENDEUSE DE COCODY? TROP BON

Pour ceux ou celles qui connaissent Cocody, la dame est située vers l’allocodrome. En quittant la PMI, vous allez tout droit. Au premier carrefour avant l’allocodrome vous prenez votre gauche et aller tout droit. Vous la verrez devant sa cour. Il m’arrivait d’en acheter beaucoup afin d’en manger à midi tellement le goût est EXCELLENT!

En plus des vermicelles, elle fait une petite pâte pour l’accompagnement. Malheureusement, je ne connais ni son nom, ni son contact. Mais croyez moi le détour en vaut la peine. Elle vend tous les matins du lundi au vendredi.

Vous connaissez une bonne vendeuse de ce met africain, parlez-nous d’elle en commentaire. Nous nous ferons un plaisir de passer lui faire un coucou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *